1995, Vallée du Drôle

Du 22 au 27 mai 1995
Drole. Un mot qui renvoie à l’humour et aux enfants. Le drole c’est le gamin en occitan. Tel sera le thème d’un festival qui aura lieu la semaine de l’Ascension, à Saint-Astier. L’an dernier déjà s’y était déroulée la Vallée du Rock. On y retrouvera ce même esprit de fête et de convivialité, comme l’ont souligné Jacques Monmarson, maire de Saint-Astier et Bernard Criner, secrétaire général de la FOL 24. "Ce sera une rencontre entre différentes formes artistiques, tournée en priorité vers un public populaire dans une perspective d’ouverture à tous." Chantal Gibert [Sud Ouest]  Cette année-là, La Vallée reçoit : Maniacs, Bloody Beatnix, Théâtre Mosaïque, Bouffou Théâtre, Rémy Boussengui, Théâtre, la Cavale, Cu-Ci-Co, Amédée Bricolo, Inside Out Théâtre, Company, Akima Slap, Théâtre, des Taffurs, Marcel et Roger, Bouskidou. Drole d’adaptation que cette Petite légende de la Vallée de l’Isle. Le conte du Joueur de flûte de Hamelin va être prétexte à une drolerie façon astérienne : plus de cent personnes qui, avec le théâtre des Tafurs, nous embarquent, nous transportent ailleurs, plus loin... au pays de l’enfant Roi. Selon le scénario imaginé par François Mauget et Jean-Philippe Ibos, les héros sont remplacés par des explorateurs tombés du ciel et les rats par des épouvantails. Les premiers apparaissent sur le balcon de la mairie, dans des boutiques et sur les fours à chaux ! Qui sont ces « paillus » et ces « foins-foins » qui peu à peu envahissent la cité ? Ce n’est pas du goût de la Mère Astier qui règne sans partage sur la localité. L’histoire s’enracine dans la vie locale, d’abord sur le marché puis a l’occasion du banquet du vendredi soir et le samedi lors d’une gigantesque fête où la ville est entièrement livrée aux enfants. Une farce bouffonne à trois semaines des élections municipales, qui permit de réfléchir tout en riant sur les rapports passionnés entre les élus et leurs électeurs.

Appuyer sur entrée pour lancer la recherche