2000, La Vallée en z’Héros

Du 26 mai au 10 juin 2000
La Vallée en z’Héros sera placée sous le signe de l’utopie, celle qui nous pousse parfois à être des héros, à croire que le monde de demain sera plus juste, plus tolérant, où les mots exclusion, racisme et extrémisme seront bannis. Durant deux semaines, des compagnies théâtrales, des groupes de musique, des plasticiens, des sportifs vont se retrouver à nos cotés pour offrir au Périgord et à l’Aquitaine, une manifestation où le mélange des genres, s’il fut surprenant par le passé, devient désormais le reflet de nos espoirs.

André Félix (Présidente du CRAC)
Cette année-là, La Vallée reçoit : ...
Mesclagne est un spectacle musical. Un déambulatoire de tous les immigrés de l’histoire et du monde, issu de la culture paysanne et ouvrière. Une débauche de jeux de tréteaux par goût des jongleurs du Moyen-Âge, des fous du Peuple, des comédies voraces...
Rêver, défier, danser, jouer, tisser la musique des nuits peuplées d’angoisses et des tendresses. Courir sur les planches vivantes des villages et des rues et nous faire plaisir, jouer la fête et exorciser le mal. Le Petit Théâtre de Pain met en scène la création « On arrête tout, on réfléchit... et c’est pas triste ! » : suite  à une tempête de grande ampleur, le vaisseau L’Utopie s’est écrasé sur Saint-Astier, précipitant son équipage et ses passagers à terre ! Dès l’aube, des grilleurs utopistes proposent le premier festival européen du casse-croûte des régions françaises et nous, pauvres terriens, allons aider le capitaine à réparer le système de propulsion  à énergie festive de son vaisseau ! Seule une journée festive, faite de joyeuseté à tous les coins de rue, pourra renvoyer L’Utopie dans les airs.

Appuyer sur entrée pour lancer la recherche