2008, Sous la Vallée... la plage !!!

Du 7 mai au 7 juin 2008
Quarante ans après les événements de mai 68 et l’assassinat de Martin Luther King, peut-on encore dire comme lui : I have a dream ? Nos rêves n’ont-ils pas été récupérés, orientés et marchandisés par notre société d’hyperconsommation ? Pourtant, si la place laissée à l’imagination, à la création du poète et de l’artiste en général se réduit très fortement, rien ne pourra empêcher l’homme de rêver, le rêve étant la nourriture essentielle de son esprit. « Lorsqu’on rêve seul, ce n’est qu’un rêve, alors que lorsqu’on rêve à plusieurs, c’est déjà une réalité ». Ces mots d’Elder Camara sont la parfaite définition de La Vallée !Renée Simon (Présidente de la Ligue de l’Enseignement 24)
Depuis 2004, une convention signée avec le CCAS de Saint-Astier, permet un accueil des habitants les plus fragiles de la vallée. Voilà comment un projet artistique peut accompagner une démarche sociale sur un territoire. Véritables oeuvres collectives, les projets réalisés, suite aux différentes résidences artistiques, ont à chaque fois portés un peu plus haut l’acte de création avec toutes les exigences et les engagements qu’il implique.
Accompagné cette année par le comédien impertinent Frédéric Abrachkov et le plasticien irrévérencieux DUT, la création nous entraine dans la transformation de la cité en station balnéaire. Bienvenue à Saint-Astier plage ! Et juste histoire de fêter dignement ses quinze ans, le festival propose de finir autour de spectacles poétiquement impertinents, d’expositions colorées et pleines de sens, de cinéma plein « hair », sans oublier un feu d’artifice avant d’aller éteindre les lampions sous les marronniers et attendre avec un pincement de cœur l’année prochaine...

 

Appuyer sur entrée pour lancer la recherche